Sri Lanka : le chasseur de singes d’Anuradhapura

IMG_4625

Anuradhapura est la ville où se trouve le plus vieil arbre planté par l’homme, et ce n’est pas n’importe lequel puis ce qu’il s’agit d’une bouture de l’arbre sous lequel Bouddha aurait eu son illumination.

Apres notre séjour à Jaffna où nous n’avons croisé aucun touriste, nous décidons de redescendre en train direction le centre culturel du Sri Lanka. Nous avons peur de nous retrouver dans une foule de touristes et de ne pas pouvoir apprécier la magie des lieux.

Finalement, notre séjour à Anuradhapura va nous montrer que même dans les lieux touristiques on peut être surpris.

 

L’arbre de Bouddha d’Anuradhapura

Sur le drapeau Sri Lankais, on retrouve quatre feuilles d’arbre du Figuier des pagodes, également appelé arbre de la Bodhi ou Pipal. Et ce n’est pas un hasard. La grande majorité de la population Sri lankaise est bouddhiste, et c’est sous un de ces arbres que Bouddha aurait eu son illumination.

Flag_of_Sri_Lanka.svg

L’arbre du Figuier, lié à la religion, est donc un arbre qu’on retrouve partout au Sri Lanka. Le plus célèbre d’entre eux est celui qui se trouve à Anuradhapura.

On arrive aux abords de l’arbre sous une pluie battante, les pèlerins ne manquent pas. Les gens viennent avec des offrandes en tout genre : fleurs, nourriture, argent…

Pourtant l’arbre que nous apercevons ne paye pas de mine. Il n’est vraiment pas gros pour son âge ! Au moins, il nous abrite correctement de la pluie. Alors qu’on observe avec attention cet arbre sacré, Clo se rend compte que nous sommes les seuls à regarder dans cette direction. Les pèlerins marchent en rond autour d’une impressionnante bâtisse. En levant un peu les yeux ont aperçoit alors un arbre beaucoup plus gros : l’arbre de Bouddha !

L’arbre sous lequel nous nous sommes protégés ne sert qu’à protéger l’arbre sacré contre les tempêtes.

Le tronc de l’arbre de Bouddha, vieux de 2500 ans, est protégé comme un trésor par d’épaisses murailles qui, à l’origine, servait à prévenir des attaques d’éléphants. Du coup, on ne se rend pas réellement compte de la taille de l’arbre. De longs poteaux dorés soutiennent le poids des branches pour éviter qu’elles ne se brisent.

Seul un homme a le droit de s’approcher de l’arbre. Il porte un bandeau vert autour du buste sur lequel est accroché une des feuilles sacrées. Son comportement est étrange, il tourne autour de l’arbre en observant avec attention le haut des branches comme pour chercher quelque chose. Peut-être l’illumination ?! 🙂

P1010135
P1010119

Le chasseur de singe

Alors qu’on s’apprête à quitter les lieux, une dizaine de singes nous coupent brutalement la route en tentant de fuir dans des hurlements de désespoirs. Ils se réfugient dans l’un des arbres qui entourent l’arbre sacré mais ils ne sont pas tranquilles et guettent avec inquiétude chaque mouvement.

C’est alors qu’un homme passe devant nous. Il est habillé comme celui qui surveille l’arbre, avec le même bandeau autour du torse.

monsieur2-2
monsieur-3

Il s’avance d’un pas décidé vers l’arbre où se sont réfugiés les singes. Les singes n’ont pas le temps de prendre la fuite : l’homme commence déjà à les viser avec un lance pierre.

Nous comprenons alors leur métier : ces hommes sont les gardiens de l’arbre du figuier. Ils ont pour mission de chasser les singes qui dévorent les jeunes pousses.

Quand les singes sont trop haut pour être touchés, le chasseur de singe n’hésite pas à sortir l’artillerie lourde. Il s’arme d’une fusée et tire dans la direction des bêtes. Voilà ce qu’il fait toute la journée.

Pensez-vous que tout petit il disait : « je veux devenir chasseur de singes ! » ?

P1010153

Et vous, avez-vous découvert d’autres métiers insolites autour du monde ?

A très bientôt pour une nouvelle anecdote de voyage 🙂

Clo & Clem
 
 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.