Turkmenistan : obtenir le visa à Téhéran et passer la frontière Iran/Turkmenistan

En naviguant sur internet pour trouver des informations à ce sujet, on a remarqué qu’il y en avait très peu et qu’elles étaient, pour la plupart, approximatives et obsolètes. Voici donc un article pratique pour tous ceux qui voudraient obtenir le visa du Turkmenistan à Téhéran (uniquement le visa de transit de 5 jours) et passer la frontière Iran/Turkménistan par les routes.

1 – Aller à l’ambassade du Turkmenistan à Téhéran pour demander le visa

Cette première étape n’est pas évidente. L’ambassade du Turkmenistan est excentrée. Elle se situe au nord de la ville, dans le quartier de Dezachib.

Pour s’y rendre, il y a 3 solutions :
 Le taxi : la solution la plus chère (environ 5 euros depuis le centre-ville) mais pas la plus rapide à cause des énormes bouchons dans les rues de Téhéran. Prévoir au plus d’une heure de trajet.
– Le bus : la solution la moins chère mais aussi la plus lente. Malgré les couloirs de bus, nous avons mis plus de 2 heures pour traverser la ville.
– Le métro (puis le taxi) : la solution la plus rapide (environ 1 heure de trajet), la plus sure (pas de risque de bouchons) et la plus simple (prendre la ligne rouge vers le nord jusqu’au terminus TAJRISH). Arrivé à Tajrish, il suffit de prendre un taxi pour finir le trajet (2 kilomètres).

Quelque soit votre choix, prévoyez une carte pour pouvoir indiquer au chauffeur de taxi la direction (dans 100% des cas, nos chauffeurs se sont perdus).

ambassade Turkmenistan Teheran visa
l’ambassade du Turkmenistan est située dans le nord du pays

2- Ambassade du Turkménistan à Téhéran : Quelles sont les horaires d’ouverture pour faire la demande de visa ?

Les horaires d’ouvertures officiels de l’ambassade du Turkménistan pour la demande du visa sont :

9h-11h du lundi au jeudi
9h30-11h le dimanche.
L’ambassade est fermée le vendredi et le samedi.

Mais sachez que ces horaires sont variables en fonction de l’affluence. La première fois, nous sommes arrivés à 10h30 et nous sommes finalement passé à 13h. La deuxième fois, nous sommes arrivés à 10h35 et tout était déjà fermé. Le plus prudent est donc d’arriver le plus tôt possible.

3- Comment obtenir le visa pour le Turkmenistan depuis l’Iran ? Voici La procédure et les documents à prévoir

La demande du visa pour le Turkménistan se fait en 2 fois.

La première fois, en gros, vous faites une demande pour savoir si vous avez le droit de faire une demande de visa. La procédure express prend 5 jours ouvrés (donc 1 semaine).

Au bout d’une semaine, vous pouvez revenir pour faire la véritable demande de visa. Vous n’aurez qu’à donner vos documents, attendre environ une heure, et récupérer votre visa.

Pour la demande préalable :
– votre passeport
– une photo d’identité
– des photocopies couleurs de votre passeport, votre visa iranien et le visa du pays suivant le Turkmenistan
– une lettre à l’intention du consul indiquant : nom, prénom, lieu d’entrée dans le pays, le lieu de sortie et les dates exactes.

Pour la demande de visa :
– votre passeport
– une photo d’identité
– le formulaire rempli
– pour la demande express : 55 dollars (attention, seuls les dollars sont acceptés)

visa du Turkmenistan
Documents à fournir

4- La demande préalable avant de demander le visa pour le Turkmenistan

En arrivant, ce n’est pas la peine d’essayer de rentrer à l’intérieur de l’ambassade, tout se passe à l’extérieur (en hiver, prévoyez un parapluie et des vêtements chauds. En été, prévoyez un chapeau et de la crème solaire… il n’y a pas d’abri). Sur la droite de l’entrée, 3 marches mènent à une fenêtre qui n’est autre que le guichet. Vous n’aurez normalement de souci pour trouver le guichet, il y a tout un attroupement devant. Le plus souvent, ce sont des agences qui déposent chacun plusieurs dizaines de passeports à la fois.

Si, en arrivant, le guichet est fermé mais qu’il y a des gens qui attendent, ne vous inquiétez pas. Si, au bout d’une heure, il n’y a toujours personne, pas de panique. Le fonctionnement du guichet est assez spécial. L’agent en charge des visas prend tout d’abord l’ensemble des demandes des personnes présentes, puis il ferme son guichet et se charge de faire les visas pour les personnes qui en sont à la deuxième étape de la procédure.

Dès que l’agent revient, il faut faire en sorte de récupérer au plus vite un formulaire. Puis, il faut le remplir en quatrième vitesse pour lui rendre, accompagné des documents indiqués dans la partie 4. Si vous ne voulez pas perdre une nouvelle heure d’attente, Il faut être très rapide pour pouvoir lui rendre le tout avant qu’il ferme une nouvelle fois son guichet pour faire des visas.

Une fois vos papiers vérifiés, il vous donnera un nouveau formulaire à remplir pour la véritable demande de visa que vous pourrez faire dans une semaine.

A noter : il est possible de faire la demande préalable à Téhéran et indiquer que l’on souhaite faire la demande de visa à Mashhad (la ville la plus proche de la frontière turkmène). Comme nous ne l’avons pas fait, nous ne donnerons pas plus d’information à ce sujet.

ambassade Turkménistan visa Iran Téhéran

5- Une semaine plus tard, la demande de visa de transit du Turkmenistan

Vous revoilà à attendre face au guichet.

L’occasion de vérifier dix fois si tout est bien rempli, si on a bien collé la photo d’identité sur le formulaire et si on a bien les 55 dollars en poche.

Une fois que c’est notre tour de passer, on donne le tout avec son plus grand sourire.

L’agent ferme le guichet. Au bout d’une heure, il réouvre et rend les passeports sur lesquels sont collés les précieux Sésames !

Vous pouvez sauter de joie.

ambassade Turkmenistan visa Téhéran
En attendant le visa devant l’ambassade du Turkmenistan…

6- Passer la frontière par voie terrestre entre l’Iran et le Turkménistan

Depuis Téhéran, vous avez le choix entre le bus et le train pour vous rendre à Mashhad.

Une fois à Mashhad, vous avez encore 200 km de route pour vous rendre à la frontière entre l’Iran et le Turkménistan. Si vous en avez le courage, vous trouverez sur internet des informations qui vous permettent de prendre une combinaison de bus et taxis collectifs pour vous rendre à la frontière à moindre frais.

La frontière fermant à 15 heures, nous avons préféré assurer le coup en prenant directement en taxi depuis Mashhad. Prévoyez 30 euros et environ 3 heures de route pour vous rendre à la frontière de Bājgirān.

Le taxi vous dépose au poste frontière. Il ne vous reste plus qu’à échanger vos derniers lyras à un taux complètement pourri, faire tamponner vos visas par l’officier iranien et vous voici du côté turkmène.

Dans le poste frontière turkmène, l’atmosphère est totalement différente.

frontière Turkménistan Iran

Première étape, déposer son passeport pour vérification. Pendant ce temps, on vous fait entrer dans un petit bureau, on vous fait signer un papier et on vous demande 22 dollars (pour deux) : une sorte de taxe d’entrée dans le pays. Une fois le passeport récupéré, on passe son sac aux rayons X et… c’est là que pour nous ça a été “drôle“.

Pour Clo, pas de problème. Par contre, on demande à Clem d’ouvrir ses sacs dans lequel il y a la caméra et l’appareil photo. Ils se parlent entre eux en Russe et Clo entend le mot “journaliste“. Puis, l’officier en charge de la fouille demande à Clem :
« – Gun ?
– What ?
– Do you have a gun ?
– A gun ? No !
– You have a gun ?
– Of course no !
– You have a sniper ?
– What ? No ! »
Pendant quelques minutes, à Clem puis à Clo, quelques fois sur le ton de la blague, puis très sérieusement, il pose la même question insensée. Au bout d’un moment, avec un large sourire, il nous laisse passer sans plus d’explication.

Pour pouvoir quitter a zone militaire qui entoure le poste frontière, il faut prendre un mini-bus au tarif fixe de 15 dollars, pas moyen de négocier.

A la sortie de la zone militaire, il faut encore prendre un taxi pour rejoindre le centre-ville d’Ashgabat.

Et voilà, bienvenue au Turkmenistan !

Clo & Clem

7 commentaires

  1. Merci beaucoup pour cet article : c’est le seul précis, claire et efficace sur ce sujet des visas de transit turkmene sur Internet.
    Le plupart des sites ont même une adresse fausse!
    Encore merci et bravo .

    1. Merci 🙂
      Le seul intérêt qu’on a trouvé au Turkmenistan c’était de voir à quel point la dictature y est marquée. On a l’impression que ça se passe uniquement dans les films, mais en l’ayant testé en vrai on se rend compte que ça n’est pas une caricature. On a hate d’avoir un retour sur vos impressions si vous y passez !

  2. Hey !
    Merci pour l’article qui m’a été fort utile.

    Et, pour les voyageurs qui ont besoin d’infos fraîches, voilà mon retour d’expérience (avril 2016).

    J’ai fait la demande à Téhéran et ai demandé à le récupérer à Mashad. Pour Téhéran, rien à Ajouter à ce qui a été dit si ce n’est une autre alternative pour se rendre à l’ambassade : metro jusqu’à Tajrish puis Bus direction boulevard Pasdaran. Pas de numero de bus, demandez aux gens autour de vous ils sauront vous aider. Je n’ai jamais eu à payer pour les bus urbains (j’ai voulu mais je n’ai pas pu).

    Pour le retrait (ou pas), c’est la loterie ! Je l’ai eu. Pour les personnes que j’ai croisées et faisant la demande sur la route le bilan est : un couple d’argentins autostoppeurs et un couple d’allemands l’ont eu ; un suisse autostopeur, un français et un espagnol cyclistes ne l’ont pas eu. Aucune raison ne leur a été donnée ! Et vraiment, impossible de savoir : avec le suisse on avait exactement la même demande. La rumeur dit que c’est plus facile en demandant et en récupérant le visa à Téhéran…
    Pour la petite histoire, et je vous déconseille cette solution pour transiter de l’Iran vers l’Ouzbékistan, le consulat afghan se trouve à 100m du consulat turkmène à Mashad et il delivre des visas de transit en une journée pour 120 $, en trois jours pour 80$.

    Le passage à la frontière c’est bien passé pour moi. À Bajgiran 14$ de frais d’entrée. Douaniers plutôt tranquilles. Un m’a même fait comprendre qu’il adorait le film Taxi quand il a vu mon passeport français.

    Pour le minibus, je ne me rappelle plus combien j’ai payé mais sûrement pas 15$. Plutôt 10 manats si je me rappelle bien. Pour le taxi après le bus et mentionné dans un autre article, il m’a réclamé 10$. Je lui ai dit que je payais pas ce prix là et que j’y allais en stop (le stop est payant dans ce pays). Du coup c’est ce même taxi qui m’a pris pour 10 manats encore. Ça reste trop pour cette distance mais c’est déjà mieux.

    Bref, j’ai été grave en stress avant de passer la frontière. Mais finalement ça c’est bien passé.

    Pour la sortie, ils ont tenté un petit racket (5$). J’avais pas de dollars. Du coup j’ai filé des manats qui me restaient et qui ne me serviraient plus à rien. Mais même là-dessus j’ai été con de céder. Il y a vraiment moyen de ne rien payer !

    Bref, tout ça pour dire que pour moi, malgré mes craintes, le passage de frontière au Turkmenistan a été plutôt tranquille !

    Merci encore à Clo et Clem pour leurs infos qui ont été d’ une grande aide !

    1. Wow Louis ! Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Ca fait déjà bien plaisir de voir qu’on a pu être utile pour un voyageur en quête d’informations mais on est encore plus content de voir que tu as pris la peine de donner des nouvelles informations à jour pour les prochains. C’est vraiment top !

    2. Bonjour Louis. Vous conseillez donc de prendre le visa de transit a Mashad au consulat afghan? Merci d’avance je lutte pour avoir ce visa sur 5 visa que je doit faire…. un gros blocage pour mon voyage aucune agence en France ne sais gérer ça

      Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.