Coup de cœur pour le Vercors : Choranche, randonnée et spéléologie

Comme vous le savez, lorsque nous voyageons, nous aimons visiter des petits villages perdus en pleine nature. Nous adorons randonner dans de grands espaces et apprécier les paysages à couper le souffle. Pour cela, pas besoin d’aller au bout du monde. En France aussi nous avons de magnifiques coins préservés.

L’année dernière, nous avons fait l’une des plus belles randonnées de France dans le Cantal en parcourant les sentiers du GR400. Nous avons ensuite parcouru la Loire lors d’un road trip à la découverte des villages de caractère du Roannais et des Hautes Chaumes ainsi que des Gorges de la Loire dans le Forez. Nous continuons notre exploration de l’Auvergne-Rhône-Alpes en nous rendant cette fois dans le Vercors et plus précisément dans les environs de Choranche en Isère, aux portes de la Drôme.

Vercors

Pont-en-Royans, notre village coup de cœur près de Choranche

Notre voyage dans les gorges de la Bourne commence à Pont-en-Royans, à l’entrée des gorges.

Pont-en-Royans est un joli village médiéval connu pour ses maisons suspendues aux façades colorées. Pour la petite histoire, Pont-en-Royans s’est développée grâce à l’exploitation forestière et au négoce du bois. D’ailleurs, aujourd’hui encore, la forêt est un élément essentiel des paysages du Vercors car elle recouvre 60 % du territoire. Le bois fraîchement coupé était porté jusqu’à Pont-en-Royans, là où la Bourne s’élargit, facilitant le transport du bois. Dès le XVIème siècle, les travailleurs se multiplient et le petit village grandit. Les maisons sont construites là où il y a de la place. Les maisons suspendues ont plusieurs étages, certaines atteignent même 8 niveaux !

Pont-en-Royans

Pont-en-Royans maisons suspendues

On peut voir des petites cabanes sur les balcons suspendus au dessus de la Bourne. Ces petites cabanes étaient les toilettes. Les gens pêchaient directement depuis leurs fenêtres et c’est également dans la rivière qu’ils puisaient l’eau pour boire…

L’eau a toujours eu une grande importance pour le développement du village. Si vous êtes de passage à Pont-en-Royans, ne manquez pas le musée de l’eau 🙂

Notre première fois en spéléologie dans la grotte de Gournier

Après notre visite de Pont-en-Royans, nous prenons la route pour la grotte de Gournier. La grotte de Gournier est juste à côté de la grotte de Choranche. Pour y accéder, il faut suivre le petit chemin en passant devant l’entrée de la grotte de Choranche. On peut se rendre jusqu’au lac souterrain à pied mais la suite se fait forcément équipé et avec un moniteur de spéléologie.

Nous retrouvons Philippe de Vercors Aventure sur le parking de la grotte de Choranche. Il nous équipe avec une combinaison, un baudrier, une lampe frontale et un casque.

La grotte de Gournier est accessible à partir de 6 ans ! Les seules difficultés du parcours se trouvent au tout début. Juste après le lac souterrain qu’on traverse sur une barque, on commence la sortie spéléologie avec 6 mètres d’escalade suivie d’une vire (passage le long d’une paroi). Ce passage peut être impressionnant.

Clo a le vertige, elle est claustrophobe et elle est vraiment très mauvaise en escalade ! Finalement, le moniteur a su l’aider là où elle bloquait. Et nous étions sécurisés avec nos baudriers donc il n’y avait absolument aucun risque. Cette partie très courte (entre 10 et 20 mètres) permet d’accéder à une grande galerie. La suite se fait très facilement en marchant !

grotte Charanche

Bilan de notre première sortie en spéléologie

Notre première sortie en spéléologie était une excellente expérience car on a pu accéder à des endroits vraiment exceptionnels. Nous n’avons pas vu le temps passer. On trouve dans la grotte de Gournier de très belles concrétions mais aussi une rivière souterraine. Nous avions peur de devoir passer par des endroits étroits mais finalement nous n’avons pas eu l’impression d’étouffer car la galerie est très grande. Ça nous a donné envie de refaire de la spéléologie !

La spéléologie est vraiment une des activités phares du Vercors, il y a plus de 3000 sites connus. Le massif de Vercors est formé de différentes roches calcaires qui proviennent de la sédimentation marine il y a environ 100 millions d’années !

grotte choranche vercors

La grotte de Choranche, une visite à ne pas manquer !

Même si la grotte de Choranche est moins « sauvage » car elle est aménagée pour accueillir les visiteurs, elle est sincèrement exceptionnelle ! Les visites se font en groupe mais comme les galeries sont très grandes et les visites sont bien espacées, on n’a pas l’impression d’être avec beaucoup de personnes en même temps.

choranche grotte

grotte choranche

Le tour dure 1h. Dès l’entrée, on est époustouflés par le grand lac ! En longeant la rivière souterraine, on s’enfonce dans une galerie avec de nombreuses concrétions calcaire : des stalactites, des stalagmites… La particularité de la grotte de Choranche ce sont les stalactites fistuleuses : des pailles de calcaire qui poussent de 5cm tous les siècles.

La rivière souterraine continue les visiteurs ne peuvent pas aller plus loin.

Au bout d’une autre galerie, un escalier permet d’accéder à la Salle de la Cathédrale, une cavité de 40 mètres de diamètre et de près 25 mètres de haut ! On peut assister à un spectacle son et lumière haut en couleurs, projeté sur les parois multi-millénaires.

Plus d’infos : Pour accéder à l’entrée de la grotte, il y a une petite balade de 300 mètres. Le prix de la visite guidé est de 11,50 € par adulte (les enfants ont des tarifs spéciaux et les enfants de -4 ans ne payent pas l’entrée).

Le cirque de Bournillon : randonner jusqu’au Porche de Bournillon

Dernière étape de ce séjour à Choranche : le cirque de Bournillon. Un cirque naturel est une dépression de forme semi-circulaire avec des pentes abruptes.

Une courte randonnée permet d’accéder au porche de Bournillon, l’un des plus hauts porches d’Europe avec une hauteur de plus de 100 mètres ! Le porche de Bournillon mène à la grotte de Bournillon et au lac souterrain. Malheureusement, lorsque nous y sommes allés, le lac était asséché. L’été a particulièrement été sec cette année. De même, le débit de la grande cascade du Moulin-Marquis, haut de 400 mètres, était également faible.

Le début de la randonnée se fait à la sortie du village de Choranche, peu avant la montée vers la grotte de Choranche. Il faut passer devant la centrale électrique et se garer sur le parking. Le chemin est bien entretenu. Ça monte un peu au départ mais globalement le dénivelé est faible. Il faut continuer jusqu’au bout pour accéder à l’impressionnant porche ! On peut pénétrer dans la grotte et aller jusqu’à la passerelle au fond.

La randonnée jusqu’au Porche met 1h00 à l’aller et 30min au retour.

Où dormir et où manger à Choranche ? Nos bonnes adresses

restaurant choranche

Où manger dans les environs de Choranche ?

  • L’un des restaurants que nous avons préféré est la Terrasse du Grand Frêne, après Choranche. Nous avons adoré la cuisine simple et locale de Nadine. La vue depuis la terrasse est absolument superbe !
  • Notre autre coup de cœur va au Cabane Café, un restaurant « outdoor » et une cabane qui vend des produits 100% locaux et bios sur la route pour les grottes de Choranche. On peut s’y arrêter et acheter des produits pour manger directement sur place. Il y a également quelques plats chauds disponibles en fonction de la saison. Nous sommes tombés amoureux du lieu, de l’esprit, de l’atmosphère et de Gilles, le propriétaire. C’est un lieu insolite de 8000m2 avec un sentier pédagogique pour sensibiliser à la protection des abeilles. Tout au long du parcours il y a des espaces pensés pour pouvoir se détendre avec des hamacs par exemple.
  • Notre dernier coup de coeur est pour la table paysanne de la Ferme du Clos, une ferme pédagogique tenue par Angélique.

Où dormir à Choranche ?

  • Nous avons eu l’occasion de dormir dans une cabane en pleine nature au gite Entre Ciel et Pierres, sur le plateau juste au dessus des grottes de Choranche et de Gournier. La cabane, entièrement en bois, était très cosy et confortable avec l’eau courante et l’électricité… C’est le lieu idéal pour ceux qui veulent randonner et admirer la vue sur les plateaux du Vercors ! C’est aussi le camp de base des personnes qui aiment l’escalade. Les falaises de Presles constituent l’un des sites majeurs d’escalade car la façade s’étend sur sur 7km au dessus des gorges de la Bourne. Dominique et Bernard sont réellement adorables et passionnés. Bernard organise des sorties escalade et Dominique propose des séjours de jeûne et des séances de réflexologie.
  • Notre autre énorme coup de cœur est les gites des Hauts de Choranche. Les gîtes situés au Hameau du Cellier, sont tenus par Gilles, de Cabane café. Il a voulu redonner vie au hameau du 18ème siècle. La vue sur le cirque de Bournillon est superbe. Très régulièrement le soir et le matin, on peut observer les base jumpers qui sautent du haut des falaises.
  • Dernier lieu, la Ferme du Clos évoquée plus haut. Nous n’avons pas dormi sur place mais Angélique propose aussi du camping à la ferme. Elle a des chambres d’hôtes et des logements plus insolites comme des roulottes.

 

Quelles sont les spécialités culinaires à ne pas manquer ?

ravioles royans

Vous ne pouvez pas quitter le Vercors sans avoir goûté les ravioles du Royans. Nous en avons eu à tous les repas ! Ce sont des petits carrés de pâtes farcies avec du fromages et des herbes. Les ravioles peuvent être cuites simplement à l’eau ou en gratin.

À la Terrasse du Grand Frêne nous les avons goûtées préparées simplement à l’eau. À la cabane d’Entre Ciel et Pierre nous avons eu un gratin de ravioles avec de la truite fumée locale et des épinard. Et à la Ferme du Clos nous avons mangé du gratin de ravioles avec des courgettes.

Les plus belles routes de France

Nous avons vraiment été impressionnés par la beauté des routes vertigineuses du Vercors. Si vous faites un road trip dans les environs de Choranche, ne manquez pas Combe Laval, les Petits Goulets et un peu plus loin sur la même route les Grands Goulets, la route des Gorges de la Bourne (de Choranche à Villard de Lans).

Attention, renseignez-vous avant car certaines routes vertigineuses ferment en automne et en hiver pour l’entretien.

Ce voyage dans le Vercors a renforcé notre amour pour l’Auvergne-Rhône-Alpes. Le Massif du Vercors est authentique, sauvage et cet aperçu ici dans les environs de Choranche nous a donné envie d’en découvrir plus, pourquoi pas sur les sentiers du GTV (le Grand Tour du Vercors) !

À bientôt pour de nouvelles aventures,

Clo & Clem

Total
142
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.