Voyager en train au Japon : le Kintetsu Rail Pass pour visiter Mie

Après Kobe, la préfecture d’Okayama et Himeji, nous continuons notre voyage au Japon avec la préfecture de Mie, au nord de la prefecture de Nara. La meilleure façon de se déplacer au Japon est de prendre le train. Ici dans le Kansai, nous décidons de prendre le Kintetsu Rail Pass qui permet de prendre le train en illimité entre Osaka, Kyoto, Nara, Nagoya et la préfecture de Mie qui est beaucoup moins connue des touristes occidentaux. La préfecture de Mie est la destination idéale pour ceux qui souhaitent voyager en dehors des sentiers battus au Japon. C’est notre gros coup de cœur.

Visiter la préfecture de Mie : voici notre itinéraire avec le Kintetsu Rail Pass.

visiter prefecture Mie

Voyager en train au Japon : notre avis sur le Kintetsu Rail Pass dans le Kansai

Vous connaissez probablement le JR Pass pour voyager en train au Japon. Mais au Japon il y a une multitude d’autres compagnies ferrovières. Dans le Kansai, la compagnie la plus connue est Kintetsu. Tout comme JR, Kintetsu propose un Pass qui permet de voyager en train en illimité. Si vous voulez voyager à Kyoto, Osaka, Nara et Nagoya, le Kintetsu Rail Pass est idéal parce qu’il n’est vraiment pas cher et il vous permet aussi de découvrir la préfecture de Mie qui est totalement méconnue des touristes occidentaux.

Combien coûte la carte pour prendre le train en illimité dans le Kansai ?

Le prix dépend du nombre de jours que vous souhaitez.

  • Le Kintetsu Rail Pass 1 jour :

Le Kintetsu Rail Pass de 1 jour permet de voyager librement en train entre Osaka, Nara et Kyoto. Attention, le Pass de 1 jour n’est valide qu’une seule journée de minuit à minuit (et non 24h).
Prix : 1500 yens (soit 12 euros).

kintetsu

  • Le Kintetsu Rail Pass 2 jours :

Le Kintetsu Rail Pass de 2 jours couvre une zone plus grande.
Prix : 2500 yens (soit 21 euros)

  • Le Kintetsu Rail Pass 5 jours :

Le Kintetsu Rail Pass de 5 jours permet de prendre toutes les lignes de Kintetsu (Kyoto, Osaka, Nara, Nagoya et Mie).
Prix : 3800 yens (soit 31 euros).

kintetsu rail pass

  • Le Kintetsu Rail Pass 5 jours Plus :

C’est le Pass que nous avions. Le Kintetsu Rail Pass de 5 jours Plus coûte 5000 yens, soit 40 euros. Cette carte permet de prendre les trains locaux en illimité sur tout le réseau ferroviaire de Kintetsu + le bus dans certaines zones.

Kyoto, Osaka et Nara font partie des destinations indispensables lors d’un premier voyage au Japon. Le Pass permet donc de se déplacer librement en train entre ces 3 villes ainsi que Nagoya et la prefecture de Mie.

Le Limited Express Shimakaze entre Kyoto et le sanctuaire de Ise Jingu

Avec le Kintetsu Rail Pass, vous pouvez aussi prendre les trains spéciaux en payant un supplément. C’est le cas par exemple des trains « Limited Express ». Comme le nom l’indique, ce sont des trains rapides qui s’arrêtent peu et les places sont uniquement sur réservation. Le supplément coûte en général entre 1000 à 2000 yens (entre 8 et 16 euros). Mais vous pouvez ne pas payer le supplément en ne prenant que des trains locaux avec la carte illimitée.

Nous avons pris le train Limited Express Shimakaze à Kyoto pour aller à la station de Ujiyamada Station où nous avons ensuite pris un bus inclus dans notre Pass jusqu’au temple de Ise Jingu.

kintetsu
kintetsu

Le Limited Express Shimakaze est une expérience à part entière car le train n’a rien à voir avec les TGV de la SNCF en France. Il n’y a pas de première ou seconde classe : le train est entièrement « Premium » avec des sièges larges qui s’inclinent et qui massent. Les vitres sont immenses pour bien voir le paysage et on a beaucoup de place pour les jambes ! À bord du train il y a aussi des casiers qui se ferment avec une clef ainsi qu’un vrai restaurant.

Pour quelques euros de plus ça vaut vraiment le coût de prendre le Limited Express Shimakaze.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le Kintetsu Rail Pass.

Visiter le sanctuaire shinto d’Ise Jingu

Après avoir pris le train, nous arrivons à Ise pour la première étape de notre voyage dans la préfecture de Mie. C’est à Ise que se trouve le sanctuaire shinto le plus important du Japon. Ise Jingu, aussi connu comme le grand sanctuaire d’Ise est en effet considéré comme un haut lieu de pèlerinage.

Ise jingu

Ise Jingu est en réalité composé de deux sites différents. Le sanctuaire intérieur (Naiku) est dédié à Amaterasu-Omikami, la déesse du soleil qui est la divinité ancestrale de la famille impériale, et le sanctuaire exterieur (Geku), qui est dédié à Toyouke-no-Omikami, la déesse de la nourriture et de la maison.

De tous les sanctuaires shintoistes au Japon, le sanctuaire d’Ise Jingu est le plus sacré. C’est un peu comme la Mecque pour les japonais car ils y vont en pelerinage au moins une fois dans leur vie. Les sanctuaires sont tellement sacrés qu’aucune photo n’est autorisée.

Ise jingu

Nous avons été très surpris de voir la simplicité et sobriété des batiments. Les sanctuaires Geku et Naiku sont entièrement reconstruits tous les 20 ans. Ils le font depuis environ 1 300 ans. Certains documents indiquent même que le sanctuaire shinto est âgé de 2 000 ans !

Baie d’Ago : À la rencontre des Ama dans le parc national d’Ise-Shima

C’est le moment que nous attendions le plus de notre voyage au Japon : la rencontre avec les Ama. Les Ama, les « femmes de la mer », sont des plongeuses en apnée qui pêchent des coquillages, des crustacés mais aussi des oursins et des concombres de mer. Dans les années 1950 il y avait plus de 70 000 ama au Japon mais aujourd’hui il en reste moins de 2000. Il en reste encore 200 dans la Baie d’Ago donc c’est l’endroit idéal pour partir à leur rencontre et découvrir leur univers.

baie d'ago Mie

baie d'ago Mie

Plonger avec une Ama dans la baie d’Ago

Nous prenons un bateau au port Kashigojima pour rejoindre Shimacho Wagu où Mayumi, une ama de 72 ans, nous attend. Nous partons ensuite en mer ensemble pour pêcher. Nous sommes très intimidés par cette vieille dame au large sourire qui nous impose le respect. Elle peut plonger en apnée à plus de 10 fois sa taille en profondeur !

ama japon
ama japon

Pour plonger, elle couvre sa tête avec un foulard blanc qui est tamponné et a reçu la bénédiction d’un sanctuaire. Certaines ama perdent la vie sous l’eau quand elles sont « trop gourmandes » quand elles se retrouvent à court de souffle en plongeant trop profondément.

Ama Japon
Ama Japon

Mayumi nous explique que pour devenir ama, les femmes doivent suivre l’enseignement d’une ancienne Ama. Mais de nos jours, les jeunes filles ne veulent plus faire ce métier qui est jugé trop difficile. En effet, les Ama n’ont pas de retraite, elles plongent jusqu’à 85 ans voire plus. Et avec les changements climatiques, les fonds marins s’appauvrissent et il y a de moins en moins de coquillages.

Manger dans une cabane de pêche de Ama

Après notre sortie en mer, nous allons manger dans une cabane de Ama, le « Ama Hut Satoumian ». Une ama cuisine directement devant nous des produits de la mer. Elle les grille simplement, sans sel, sans rien, le plus naturellement possible pour que nous puissions sentir le vrai goût des aliments fraîchement pêchés.

baie d'ago ama
baie d'ago ama

Avant de reprendre le train, nous nous rendons au Belvédère de Yokoyama pour avoir une magnifique vue sur toutes les îles de la baie d’Ago.

baie d'ago

Vous souhaitez plonger avec une Ama ? Voici le contact de l’agence locale par qui nous sommes passés

Les Ama sont heureuses de voir que les visiteurs s’intéressent à leur métier car elles peuvent ainsi parler de cette pratique ancestrale. Elles se disent aussi que si le métier d’Ama est connu dans le monde, peut-être que des jeunes filles auraient envie de prendre la relève pour ne pas que le métier disparaisse. Vous souhaitez plonger avec des Ama ? Il faut aller à Shima.
Pour en savoir plus : https://miescape.jp/en/plan/243/

Où dormir à Shima ?

Avant d’aller voir les Ama, nous avons passé la nuit au Miyako Resort Shima Bayside Terrace. L’hôtel offre une vue magnifique sur la Baie d’Ago.

baie d'ago

On a vraiment eu l’impression d’être en Italie ou dans le sud de la France. Le restaurant de l’hôtel propose d’ailleurs une cuisine française de type sud-européenne.

hotel Mie
hotel shima
baie d'ago
baie d'ago

Les 48 cascades d’Akamé et l’entrainement Ninja

Notre dernière étape de notre voyage dans la préfecture de Mie est Akamé avec ses nombreuses cascades.

Perdu dans la forêt au cœur des montagnes de la préfecture de Mie, Akamé est un lieu d’entraînement historique des ninjas Iga. C’est ici que du quinzième au dix-huitième siècle, les ninjas s’entraînaient pour des activités d’espionnage.

48 cascades d'Akamé
48 cascades d'Akamé

Avant d’aller faire une petite randonnée pour aller voir les cascades, nous profitons donc de notre passage à Akamé pour faire un entrainement de ninja.

Vous vous demandez peut-être la différence entre un samouraï et un ninja ? En fait un samouraï c’était un garde au service des seigneurs. Il protégeait le château. Un ninja c’était un agent secret, un peu comme James Bond. Il faisait des missions secrètes d’assassinat, d’espionnage…

Lors de notre activité de ninja, nous apprenons ainsi des techniques pour franchir des obstacles, pour traverser une rivière, pour disparaître derrière un mur, pour souffler des fléchettes empoisonnées et même pour lancer des Shuriken ! À la fin de l’entrainement de ninja, notre « formateur » nous donne un diplôme.

On a vraiment bien rigolé ! Si vous souhaitez visiter la préfecture de Mie, ne manquez pas cette activité originale !

48 cascades d'Akamé
48 cascades d'Akamé

Les magnifiques cascades d’Akamé

Pour terminer notre voyage dans la préfecture de Mie nous partons en balade à la découverte des cascades d’Akamé.

Même si l’endroit s’appelle « les 48 cascades d’Akamé » (Akame 48 waterfalls) , il n’y en aurait en réalité pas 48. Ce nom a été donné pour montrer qu’il y en a beaucoup.

48 cascades d'Akamé

Un sentier de 4km (aller) nous permet de remonter la rivière au cœur de la forêt. En remontant la rivière on peut admirer différentes cascades, dont cinq grandes chutes « Fudo », « Senju », « Nunobiki », « Ninai » et « Biwa » qui sont connues sous le nom de « cinq cascades d’Akame ».

Le sentier est magnifique en toute saison : le printemps on peut y voir les cerisiers en fleurs, en automne les feuilles d’érables japonais se colorent de teintes rouges et oranges et en hiver les cascades sont gelées.

48 cascades d'Akamé
visiter Mie

Les 48 cascades d’Akamé est également célèbre pour ses salamandres géantes. La salamandre géante est le plus grand batracien du monde !

Infos pratiques : Pour aller aux 48 cascades d’Akamé, vous devez prendre un train jusqu’à la station « Akame Guchi ». Cette destination est incluse dans le Kintetsu Rail Pass de 5 jours. Une fois à la gare de « Akame Guchi », vous pouvez prendre un bus qui vous déposera directement au départ des cascades.

visiter Mie japon

On espère que cet article vous a donné envie de découvrir la préfecture de Mie.

Si vous souhaitez voyager au Japon en dehors des sentiers battus c’est vraiment l’endroit idéal. Nous avons adoré rencontré les Ama et nous avons été impressionnés par les magnifiques cascades d’Akame.

Pour voyager dans le Kansai, on vous conseille vraiment de prendre le Kintetsu Rail Pass car vous pourrez prendre le train en illimité.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

Clo & Clem

Vous souhaitez voyager au Japon ? Voici nos autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.