Notre train à déraillé ! L’aventure à bord du train Fianarantsoa-Manakara

Un voyage « moramora » à bord du train de Fianarantsoa à Manakara

Le train qui relie Fianarantsoa à Manakara est surnommé « le train des falaises ». Le ligne FCE (Fianarantsoa-Côte-Est) a été inaugurée en 1936 en même temps que le port de Manakara. Même si les rails sont mal entretenues et qu’il y a très souvent des pannes, le maintien de cette voie ferrée permet de désenclaver des villages qui ne sont pas accessibles autrement. Les routes ne vont pas jusque là et les villages desservis par le train n’ont aucun autre lien avec l’extérieur.

La ligne FCE entre Fianarantsoa à Manakara est l’une des dernières lignes ferroviaires qui fonctionne encore à Madagascar. Tirés par une locomotive rouge, les wagons de marchandise sont suivis par trois wagons pour les passagers. Le premier wagon, la première classe, est occupée en grande partie par les touristes. Le confort équivaut à celui d’un TER en France (il s’agit en fait d’un ancien wagon de train Suisse a qui on a offert une deuxième vie à Madagascar). Les deux autres wagons sont beaucoup plus rudimentaires.

village train Fianarantsoa-ManakaraAprès avoir voyagé en taxi-brousse jusqu’à Tuléar et après avoir improvisé notre mariage traditionnel près de Fort-Dauphin, nous décidons de visiter le reste de Madagascar en passant par Jacaranda, une agence de voyage qui propose des circuits sur mesure. Nous leur avions demandé un voyage authentique et c’est l’agence qui nous a conseillé ce voyage en train. Les paysages à couper le souffle et les villages en font un incontournable lors d’un voyage à Madagascar.

Dès le départ, la pagaille à la gare donne le ton du voyage : des marchandises attendent d’être chargées dans le train, rendant difficile l’accès au quai.

Lorsque notre chauffeur nous donne nos billets de train, nous sommes d’abord déçus de voir que nous avons des billets pour la 1ère classe. Mais en voyant les banquettes de la 2nde classe et en sachant que nous avons au minimum 8h de trajet, nous nous rendons rapidement compte que c’était le meilleur choix. Et comme le train s’arrête assez souvent, nous pouvons facilement descendre du wagon de 1ère classe et voyager à l’arrière du train entre deux gares.

Les personnes en 1ère classe ont le droit à une bouteille d’eau et à des sièges attribués. C’est un « luxe » qui a un prix : 70 000 Ar, soit 18 euros (le salaire moyen à Madagascar est de 30 euros/mois).

Le train démarre et nous quittons la gare dans la brume.

train Fianarantsoa-Manakara

De l’authenticité à la pauvreté : notre train déraille

Le train passe par 17 villages différents entre Fianarantsoa et Manakara. À chaque village, pendant que le train est déchargé puis à nouveau chargé de marchandises, nous avons le temps de descendre pour nous dégourdir les jambes. Mais les arrêts ne sont pas toujours de tout repos ! Dans certains villages, nous sommes pris d’assaut par des hommes, des femmes et des enfants qui vendent des fruits et de fritures. Certains montent dans le wagon pour mendier avec insistance. Ils savent qu’ils n’ont quelques minutes avant que le train reparte. Nous ne l’avions pas remarqué : nous sommes à Madagascar depuis 3 semaines et nous avions croisé peu de mendiants jusque là.

Les paysages sont sublimes. La brume se lève et on découvre un panorama vertigineux. Cascades, forêt primaire, montagnes… Le parcours en train traverse les forêts primaires de l’ethnie Tanala.

train Fianarantsoa-Manakara paysage

Soudain, nous entendons un grand « Boum ». Le train s’arrête, les gens descendent. Stupéfaits, nous constatons que notre train a déraillé.

Heureusement, personne n’est blessé. Le train roulait à toute petite vitesse.

Les déraillements et les problèmes techniques sont fréquents sur la ligne. Les cheminots sont équipés de gros crics. En théorie, il suffit de soulever le wagon afin de le remettre sur les rails. Mais dans la pratique, les choses ne se déroulent pas du tout comme prévu !

train Fianarantsoa-Manakara

Nous sommes à flanc de falaise, au milieu de nulle-part. Il n’y a pas de réseau, nous devons patienter.

Après 3h de tentatives échouées, au moment où nous perdions espoir, le train finit miraculeusement par être remis sur les rails. Mais nous avons accumulé beaucoup de retard et il commence à faire nuit. Nous finissons le voyage dans le noir. Les villages que nous traversons ne sont pas éclairés. Les gens n’ont pas l’électricité.

Après plus de 17h de train, nous arrivons à Manakara en pleine nuit, épuisés et le vendre vide. Inquiet, notre chauffeur nous attendait à la gare sans savoir ce qu’il s’était passé. Le chef de gare était incapable de dire où était passé le train !

train Fianarantsoa-Manakara paysage falaise

Le voyage en train entre Fianarantsoa et Manakara n’est clairement pas pour tout le monde. Mais c’est un parfait résumé de l’authenticité d’un voyage à Madagascar. C’est l’aventure, l’imprévu. Le train en lui-même est le but de ce voyage et non pas un simple moyen d’aller à une destination.

Nos conseils :

  • Prenez un livre ou un magazine pour vous occuper. Pensez à une lampe car le train arrive de nuit.
  • Préparez de quoi grignoter et de quoi boire.
  • Armez vous de patience et d’un bon sens de l’humour

Informations pratiques pour le train Fianarantsoa-Manakara :

  • Tarif du train Fianarantsoa-Manakara

Le train Fianarantsoa-Manakara dispose de 2 tarifs différents en fonction de la classe. Les billets en 1ère classe peuvent être réservées à l’avance. Vous pouvez réserver votre billet en envoyant un email à fce@blueline.mg (page facebook) ou en téléphonant (au +261 20 75 513 55 ou au +261 34 55 499 17). Vous pouvez aussi vous présenter directement au bureau des réservations à la gare de Fianarantsoa. Le prix des billets de train Fianarantsoa-Manakara en 1ère classe a augmenté. Il est passé de 40 000 Ar (en 2016) à 70 000 Ar (2017). Il est donc possible que le prix varie encore.

Les billets en 2ème classe ne peuvent être réservées à l’avance. Il faut donc se présenter très tôt au guichet pour faire la queue.

Les départs de Fianarantsoa à Manakara sont les mardis et samedis vers 7h du matin et les départs de Manakara à Fianarantsoa sont les mercredis et dimanches vers 7h.

Notre astuce : Lorsque vous faites Fianarantsoa-Manakara, prenez des places à gauches pour voir la vue dégagée depuis la falaise ! 

  • Durée du trajet

Comme on vous l’expliquait dans le précédent article, la durée des trajets est très souvent aléatoire à Madagascar. Il ne faut pas se fier au nombre de km. Même si la distance entre Fianarantsoa et Manakara en train est de 163km,  il faut compter au minimum 8 à 12h de trajet. La durée dépend des marchandises à décharger et à charger mais varie aussi en fonction des pannes TRÈS fréquentes ! Nous n’avons pas pris le train à Fianarantsoa mais à Sahambavy, deux gares plus loin. Partir de Sahambavy nous permettait de dormir un peu plus sachant que les paysages de la première partie se sont pas exceptionnels. Au lieu de partir à 7h00 de Fianarantsoa, nous sommes partis à 8h30. Nous sommes arrivés vers 2h du matin, soit un peu plus de 17h plus tard pour parcourir les 140km entre Sahambavy et Manakara.

À bientôt pour une nouvelle aventure !

Clo & Clem

train Fianarantsoa-Manakara paysage Madagascar

Madagascar vous intéresse ?

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*