Premier voyage en Inde : découvrir et s’installer à New Delhi (par Clem)

L’Inde : mon premier grand voyage

Mon premier voyage en Inde était aussi mon tout premier voyage. Je n’avais jamais pris l’avion. Depuis que j’ai fait le choix de me rendre en Inde pour 4 mois d’études, mes proches n’ont pas cessé de me prévenir : « C’est complètement fou ! L’inde est un pays extrêmement pauvre où sévit encore la lèpre ! Et New Delhi est encore pire ! C’est une ville tentaculaire, crasseuse, irrespirable… » ! Étrangement, j’avais des avis de tout le monde alors qu’aucun de mes proches n’avait voyagé Inde.

voyage en Inde nourriture épicée

« J’ai vu à la télé des gens qui devenait complètement fous à cause de l’Inde : ils attrapent le syndrome du voyageur et n’hésitent pas à se jeter dans les fleuves pollués dans lesquels flottent des cadavres, pour revenir à la nage ! »

Je m’attends donc au pire, craignant d’avoir fait le mauvais choix. Commencer par l’Inde pour un premier voyage c’est prendre un risque.

Arrivé à l’aéroport, je suis accueilli par une personne de ma future école chargée de m’amener dans mon nouveau «chez moi». Les seuls mots que j’entendrai sortir de sa bouche seront « Hello » et « Good bye ». En route vers le centre-ville, je découvre peu à peu la ville où je vais vivre les prochains mois.

fils électriques New Delhi voyage en Inde

Découverte de New Delhi

Certes, la capitale de l’Inde ne répond pas aux standards européens, et, à l’évidence, une grande partie de la population ne semble pas baigner dans la richesse. Mais, un peu assommé par mes 13 heures de vol, je ne connais finalement pas ce fameux choc, dit de « l’homme civilisé », découvrant un pays très pauvre.

Arrivé chez moi, je tombe sur Sébastien, un autre Français arrivé en Inde la semaine précédente. C’est avec lui que je dois partager la chambre. Commencer mon voyage en Inde avec un français est rassurant car je ne me retrouve pas seul dans ce pays que je ne connais pas encore. Nous habitons au sud de Delhi, à Jangpura Extension, dans la grande maison d’une riche famille Sikh.

famille sikh Inde

J’ai juste le temps de déposer mes affaires et nous partons déjà visiter Delhi en rickshaw – des petits taxis à trois roues.

Première destination Connaught Place : il s’agit de la place principale de la capitale, un grand rond-point encerclé d’enseignes occidentales (Nike, Adidas, Mac Donald’s, KFC…). Même si les rues sont bruyantes, ces enseignes n’ont rien de très dépaysant…

Nous prenons ensuite les escaliers pour descendre à Palika Bazaar, un immense centre commercial souterrain. Changement d’ambiance ! Dans des couloirs similaires à ceux du métro parisien, on trouve des centaines de petites échoppes de contrefaçons (vêtements, parfums, high-tech…). Déroutant et fascinant.

Nous continuons notre découverte de New Delhi par un marché plus traditionnel, Lajpat Nagar Central Market.

marché lajpat nagar inde new delhi

Lajpat Nagar Central Market

Il s’agit de l’endroit rêvé pour acheter un sari, le vêtement traditionnel indien. Les vendeurs sont constamment sur notre dos pour essayer de nous vendre tout et surtout n’importe quoi. Pour autant, nous ne sommes pas vraiment agacés par cette pratique. C’est de bonne guerre et s’ils sont insistants, ils ne sont pas du tout agressifs. « No thank you » est une suite de mots qu’il ne faut pas hésiter à répéter tout en gardant votre sourire.

Je ne peux cependant pas vous parler de mes premières impressions en oubliant ce qui est le plus frappant en Inde : la mendicité. En seulement quelques heures sur le sol indien, j’ai croisé un nombre inimaginable d’enfants des rues, de petites grands-mères assises à même le sol aux bords des routes, d’hommes aux jambes atrophiées se déplaçant à plat ventre contre le sol sur des caisses avec des petites roues… Difficile de savoir quel type de comportement adopter face à cela. C’est très déroutant pour un premier voyage.

enfant rue inde new delhi

cireur de chaussure inde

Ma première journée en Inde fut donc haletante et passionnante, principalement consacrée à l’observation, à la recherche de ma place dans cette société indienne. Une chose est sûre, je suis ici pour 4 mois et j’ai bien l’intention d’en profiter !

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Clo & Clem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.